Aux jeunes – Les éclaireurs unionistes – 1920

Les éclaireurs unionistes

Le Mouvement des Eclaireurs Unionistes de France « a pour but de grouper les Troupes d’Eclaireurs qui veulent réaliser le développement complet du corps, de l’esprit et de l’âme des adolescents, en s’inspirant dans toutes leurs actions des principes de l’Evangile et en préparant ainsi les jeunes gens à l’accomplissement de tous leurs devoirs d’hommes et de citoyens. » (Art. 2 des Statuts).

Qu’est-ce que le Scoutisme ? – Le « scoutisme » est le programme d’éducation appliqué dans les Troupes d’Eclaireurs (en anglais, boy-scout) du Monde entier, et dont les principes fondamentaux ont été exposés par Sir Robert Baden-Powell, fondateur du Mouvement, dans son livre admirable « Scouting for Boys » (traduit en français par Bovet).

Le scoutisme n’est pas une préparation militaire, bien que certains côtés de son organisation et nombre de ses exercices s’en rapprochent. Il vise à créer les qualités morales et physiques qu’on réclame du bon soldat, mais n’essaie pas de faire des demi-soldats au dressage insuffisant et inutile à cet âge.

Le scoutisme n’est ni un jeu, ni un sport, bien que les jeux y tiennent une place d’honneur, et que l’éducation physique par les sports et les exercices les plus variés y soient largement représentés.

Le scoutisme ne s’adresse pas à telle ou telle faculté du jeune garçon, mais à toutes. Comme l’a écrit Baden-Powell :

« Le scoutisme est un système d’éducation. L’Eclaireur est un garçon qui, en s’amusant royalement, se prépare en même temps à la vie, se forge une âme, devient un homme de caractère ».

 

Le Mouvement des Eclaireurs. – Le mouvement a été lancé en Angleterre, en 1908, par le général Sir Robert Baden-Powell qui, à un génie pédagogique universellement reconnu à l’heure actuelle, joint une grande expérience de sportsman, de voyageur, de pionnier et de chef militaire. En moins de quatre ans, le mouvement s’est implanté dans les pays les plus divers de race et de religion, et il groupe actuellement plus de deux millions d’adhérents.

En France, il existe deux grandes Associations de scoutisme : la Fédération des Eclaireurs de France et le Mouvement des Eclaireurs Unionistes. Celui-ci, organisé le premier, dès 1911, par l’Alliance des Unions Chrétiennes de Jeunes Gens, groupe actuellement plus de 3000 adhérents, malgré les pertes cruelles que lui a fait éprouver la guerre.

Ces deux Associations, qu’un lien fédératif a unies pendant la fin de la guerre, travaillent parallèlement pour propager le scoutisme en France et entretiennent des relations cordiales. Elles diffèrent par leurs origines, leur organisation, mais surtout par leurs principes en matière religieuse.

L’esprit du Mouvement des Eclaireurs Unionistes est essentiellement religieux. Le Chef E. U. considère que l’éducation religieuse fait partie du programme d’éducation intégrale qu’il doit réaliser, et en est même la clé de voûte : tandis que le Chef Eclaireur de France, s’il applique strictement l’art. 15 des Statuts de son Association, n’a pas le droit de parler de questions religieuses à ses Eclaireurs, en réunion officielle de Troupe.

 

Ce qu’il faut savoir de l’organisation.Pour être admis comme « novice » ou « pied-tendre », le garçon doit être âgé de 11 à 15 ans, et présenter une demande accompagnée de l’autorisation écrite de ses parents.

L’insigne du mouvement est un coq debout, symbole de l’esprit gaulois, fier et loyal, dressé sur une banderole portant le mot d’ordre des Eclaireurs : « Sois prêt ». L’uniforme adopté, de belle allure, est en même temps le plus pratique ; faisant disparaître les différences sociales, il contribue à unir tous les Eclaireurs dans un même esprit d’affection et de dévouement.

Le pied-tendre n’est admis définitivement, et autorisé à porter l’uniforme, qu’après avoir passé son examen d’aspirant et avoir prêté ce serment : « Je promets sur mon honneur de faire tout mon possible pour servir Dieu et la Patrie, rendre service à tout moment et obéir à la Loi de l’Eclaireur ». D’autres examens lui permettent d’atteindre ensuite la 2ème et la 1ère classes, et de devenir breveté, diplômé ou initié.

L’organisation des Eclaireurs Unionistes prévoit comme unité la Troupe, dirigée par un chef adulte d’une valeur morale éprouvée, le plus souvent membre actif d’une Union Chrétienne de jeunes gens, et qui, se dévouant à de plus jeunes, leur consacre bénévolement son temps de loisir.

La Troupe est subdivisée en patrouilles de 8 éclaireurs, dirigées chacune par le plus capable d’entre eux, le chef de patrouille. Cette patrouille constitue le petit clan, où l’esprit de solidarité et de bonne camaraderie acquiert toute sa valeur.

Toutes les Troupes Unionistes en France sont groupées par région, subdivisées elles-mêmes, s’il y a lieu, en secteurs, placés sous la direction immédiate des Commissaires régionaux et de secteurs.

 

Jean BeigbederAux jeunes – Union chrétienne des jeunes gens

 

Cliquer pour accéder à 1920_Aux_jeunes_Les-eclaireurs-unionistes.pdf

 

Similar Articles

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Instagram

Populaire